10 avril 2011

La Nuit du dilemme

 

Dans tous les festivals, le public doit faire des choix. Parce que la programmation prévoit, de plus en plus, plusieurs concerts en même temps. Parce que le site est trop vaste et qu’il est impossible d’aller découvrir le petit groupe méconnu sur la petite scène près des toilettes et d'être, ensuite, bien placé pour entr'apercevoir la tête d‘affiche. Parce que le coût d’un combi ticket fait aujourd’hui partie de mon budget prévisionnel de début d’année!

 

Les Nuits, c’est encore une toute autre histoire. Par sa configuration toute particulière, ses différentes salles, sa programmation, ce festival est atypique. A mon sens, nul n’a jamais réussi à assister à son intégralité, même en ne voyant que 15 min de chaque concert. Cet exercice serait, de plus, complètement inutile. Mais je paierai volontiers un verre à celui qui l’aurait déjà réalisé!

 

Les Nuits, pour moi, c’est un festival à la carte! Et, ma foi, pourquoi pas! On fait son marché, on mise sur les artistes que l’on veut vraiment soutenir/écouter/applaudir/acclamer/aduler (biffer la mention inutile). 

L’ennui, c’est qu’il est de ces Nuits où faire un choix parmi les concerts proposés relèverait de l’attentat culturel. A mon sens, la cruelle Nuit du 21 mai 2011 est de celle-là. Un brin d’explications, non exhaustives et toutes personnelles, s’impose. 

 

Grant Lee Buffalo + Heidi Spencer & the Rare Birds au Cirque Royal

Un groupe qui me suit (que je suis ?) depuis déjà de longues années. Grant Lee Buffalo, c’est du folk rock aux allures grunge. Bref, tout ce qu’on aime. Ils n’ont malheureusement plus d’actualité discographique depuis 2004. Mais on aura quand même beaucoup de plaisir à redécouvrir les morceaux mythiques qui ont forgé l'histoire de ce groupe. 





 

Caribou + Montevideo + Vessels au Chapiteau 

Après un concert, suffocant de chaleur et de moiteur, que je qualifierai pourtant d'exceptionnel, au Pukkelpop 2010, Caribou est entré dans mon ipod (autant dire, dans mon cœur, en langage de musicophages avertis). Mélodie entêtante et d’une simplicité percutante, je dis oui ! 



 

 

Vessels, quand à eux, font dans le post-rock. J’ai énormément écouté leur premier album et suis très impatiente de me plonger dans « Helioscope ». Et, en plus de faire de la bonne musique, les british aiment aussi soigner leurs images. Leurs clips sont un délice pour les yeux, ce qui ne gâche rien.




 

 

Low + Joy + Sleepingdog à l’Orangerie

Low, par contre, n’est pas un groupe dont je connais les chansons sur le bout des doigts. Découvert en glânant des informations par-ci par là sur la toile, tout ce que j’ai lu sur leur nouvel opus m’a donné envie d’en savoir plus et, surtout, de voir ce que cela donne en live. Pour faire rapide, « C’mon », c’est un album (sur)produit par Matt Beckley, qui a entre autre travaillé avec Dave Fridmann et (...) Avril Lavigne, qui met en musique la spontanéité, la non-contrainte. Une musique aux allures noise dans une ambiance qu’on qualifierait facilement de sadcore. Intrigant. 



 

 

Applause + Young the Giant + Foster the People à la Rotonde 

Tiens, pour changer, je ne vous parlerai pas de la tête d’affiche de ce concert, mais bien de la première, première partie. Foster the People est un énorme coup de cœur de ce mois de mars ! Le morceau Houdini, 1e plage de leur EP est une petite bombe pop. Le printemps a certainement aidé, mais avec ce 3 titres, je vois la vie en couleurs. 



Et si, comme disait le poète, choisir c’est renoncer, il est juste impossible de dire « non » à l’un de ces concerts. Heureusement pour moi, je n’ai pas dû choisir le concert que j’aurai le plaisir de chroniquer ici dans quelques semaines. Je passerai, pour ma part, la soirée au Cirque.

Une fois cet affreux dilemme effacé de mon esprit, j’ai retourné le problème et en ai déduit une autre vérité. Bien plus optimiste cette fois ! 

Avec une telle soirée, on ne peut se tromper. Et si je dois vous conseiller une Nuit parmi les autres, je peux vous assurer que choisir le 21 mai, c’est choisir la sécurité d’assister à des prestations exceptionnelles. 

19:11 Écrit par Françoise Facella dans Agenda, Artistes | Commentaires (3) | Lien permanent | Tags : grant lee buffalo, carribou, vessels, low, foster the people |  Facebook |