18 mai 2012

Django Django, pop à laisser mûrir.

Bref retour sur le concert de Django Django dimanche dans la rotonde.


C'est incontestable, Django Django aura sorti en 2012 un des albums les plus frais et novateurs de l'année. Un disque qui a tourné sur notre platine depuis janvier jusqu'à l'usure et parfois même jusqu'à l'overdose. Il était donc plus que temps pour nous de voir les Londoniens à l'œuvre sur scène. Pour la Belgique, ils auront choisi les Nuits Botaniques et la très emblématique Rotonde pour présenter les rythmes dingo de leur premier disque.

Pari gagné, la salle affiche un soldout et quand on veut se faufiler à l'intérieur quelques minutes avant le lancement des hostilités, c'est  avec une Rotonde "archipleine" qui serre les coudes que l'on devra batailler pour trouver une place. L'intensité est palpable et l'on sent que le public attend avec une certaine impatience les nouveaux poulains de la scène indie pop anglo-saxonne. Il faut avouer que le boucan autour du groupe n'a cessé d'augmenter, doucement mais sûrement. Rappelez-vous, c'était en 2009, deux titres étaient postés sur le net (Love's Dart et Storm), s'ensuivra un paquet de concerts, du travail et une programmation aux Transmusicales de Rennes qui n'est pas passée inaperçue. Et pourtant, ce n'est seulement qu'en 2012 que l'on pourra vraiment s'offrir une bonne dose de Django Django, avec la sortie d'un véritable album et deux passages en Belgique, Nuits Botanique et Pukkelpop.

Il y avait donc de quoi s'entasser dans la Rotonde en ce dimanche soir de mai.On fera l'école buissonnière pour le concert de Devin programmé en première partie, préférant s'offrir quelques rayons d'un soleil couchant, mais tellement rare en ce printemps maussade. Pas d'échauffement donc quand les quatre musiciens du Django débarquent vêtus du même t-shirt étrangement mais artistiquement délavé à l'eau de javel. Ils entament leur "introduction" et ce sont les premiers sourires qui s'éclairent sur les visages d'un public conquis d'avance. De notre côté, on trépigne, attendant le premier vrai morceau pour pouvoir laisser transparaître notre joie et notre amour pour cette électro-surf-pop savamment dosée pour nos déhanchés!

Dommage, au fil du concert, notre excitation fera place à notre frustration, parce qu'il manque quelque chose à ce concert, un grain de folie! Comme si les mecs n'arrivaient pas à faire monter la sauce, à prendre possession des lieux et à imposer leur musique. Pourtant, rien à redire au niveau du son, ça joue et ça joue plutôt bien. Les tubes s'enchainent, le public semble séduit, sans trop se manifester, il est surtout très contents d'entendre les tubes qui l'ont accompagnés durant ces derniers mois.

Seul "Waveforms" nous garantira que Django Django est capable du meilleur sur scène, en proposant une version rallongée qui imposera la tension et l'énergie à un set qui en manquait cruellement. On restera donc sur notre fin, et on fustigera un "default" étrangement remodelé en gribouillant dans notre agenda la date de notre prochain rendez-vous avec le groupe, jeudi 16 août sur la plaine de Kiewit. On espère que cette fois ils arriveront à conclure et à séduire nos jambes et nos tripes!


Julien Gas

18:45 Écrit par Julien Gaspart | Commentaires (0) | Lien permanent |  Facebook |

10 mai 2012

Le Maximum de la musique pour les Nuits Botanique !

maximum, music, musique, maximummusic,maximummusique

À l'approche toute imminente du coup d'envoi des Nuits Botanique, nous rappelons au visiteur égaré sur Les Nuits Backstage que notre nouveau blog est en ligne et prêt à les accueillir avec des reviews, des photos, des impressions et des articles sur tous (normalement)... les concerts des Nuits 2012 ! N'hésitez pas à passer nous rendre visite sur maximummusic.be

12:03 Écrit par Martin | Commentaires (0) | Lien permanent |  Facebook |