18 mai 2011

Le train de l'excellence de Stranded Horse

IMG_7696-1-pt.jpg

Dès l'abord, c'est le très sympatique Yann Tambour qui résume ce que sera ce concert, première partie d'Akron/Family qui décornera ensuite les boeufs dans la salle du Museum du Botanique : "Moi, c'est Yann. Et les instruments, ce sont des kora, ou plutôt des mini-kora. Moi, les mini-koras, la guitare et tout ça (ndlr, : demi tour de cercle autour de l'artiste), c'est ça qu'on appelle Stranded Horse".

Et voilà, après avoir averti préalablement, Yann est parti. Il ne parlera quasiment plus. Et réinterpretera quasi sans un cheveu d'écart son dernier et excellent album, Humbling Tides. C'est beau la Kora. C'est foutrement beau. A foutre le bourdon, tous ces pincements de cheveux d'ange. Répétition du disque. Ce n'est pas peu dire, C'est un compliment.

Mais seulement et quasi exclusivement répétition du disque. Yann saluera son public en le remerçiant d'avoir été si "gentil avec lui", de l'avoir écouté quasi... religieusement.

Restait pour ceux qui attendaient la suite (les Américains d'Akron/Family) à être prêt à changer la pose pour partir au combat...

Mmarsupilami

12:23 Écrit par Mmarsupilami | Commentaires (0) | Lien permanent |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.