15 mai 2011

On a retrouvé l'Experimental Tropic Blues Band. Rendez-vous mercredi!

On ne vous fera pas la blague de vous dire que l'infernal trio liégeois de rock brut revient des States rien que pour les Nuits. N'empêche, ces derniers jours, à New-York, ils remasterisaient leur album produit par Jon Spencer (excusez du peu : il les a rencontrés aux Ardentes, les a adoptés comme première partie au Depot de Louvain et a ensuite produit leur troisième album). La plaque sortira à l'automne. Un petit avant goût ce mercredi à l'Orangerie?

Ca y est!

Après les avoir traqués pendant quinze jours sur tous les coins de la toîle, nous les avons retrouvés. Nous les attendons pour les Nuits Botaniques puisqu’ils y seront le 18 mai à l’Orangerie avec les Blacks Lips et Young Legionnaire. Et pendant, ce temps, ces braves jeunes gens étaient aux States! Le contact a finalement été établi. Juste avant leur retour. Si bien d’ailleurs, que vous lisez peut-être ces explications alors que le trio de l’Experimental Tropic Blues Band dort dans l’avion. Quelques questions rapides donc, à Jean-François, leur manager...

Encore une fois les States, qu’y faisiez-vous?

Petite tournée de concerts. En une quinzaine de jours, nous avons donné une dizaine de concerts, dont deux à Memphis au Beale Street Music, un festival où les scènes sont en bord de Mississippi et dont les têtes d’affiche sont les Flaming Lips, Les Stone Temple Pilots, MGMT, Wilco et tutti quanti ! Un des deux sets était un peu foireux car des incidents techniques ont fait que notre groupe s’est retrouvé face à un public métal qui se demande toujours ce qu’on foutait là. Nous aussi!!!

Et pour le reste ?

L’école et l’expérience de la route : génial les concerts en clubs, à Lafayette, Chicago, Montreal, Sherbrook (autre ville du Québec), retour à New-York où on a donné des concerts en boîte et remastérisé notre futur album au studio NY HED avec Ivan Julian! Puis la ville universitaire de Harrisonbourg où les étudiants nous ont superbement bien accueillis...

Tu viens de reparler de l’album. Tu nous rappelles son histoire ? Et, comme pour les bébés, c’est pour quand ?

Oui, effectivement, on vient de le remastériser à New York. On  a retenu onze titres finalement sur les 12 enregistrés. Il sortira à l’automne, même si aucune date n’est prévue.

C’est un nouveau pas, le fait que Jon Spencer ait assuré la production ?

Et comment ! Il y a un avant et un après Jon Spencer. On n’est pas prêt d’oublier les dix jours passés au NY HED Studio, le studio de Matt Verta Ray (NDLR : acolyte de Jon Spencer dans Heavy Trash). A quinze ans, c’étaient nos idoles. Là, ils ont produit notre troisième album. Et tu me demandes si c’est un nouveau pas ?

Comment ça s’est passé avec eux ?

Jon Spencer a énormément de métier et d’expérience, beaucoup de simpicité aussi. Et il aime la production d’albums. Il a suggéré des changements de structures de morceaux et d’arrangements des titres. Vraiment, une collaboration précieuse et cool pour un enregistrement ‘old school’ sur bandes analogiques. Le duo Mat Verta Ray (ingénieur son) - Jon Spencer est très pro et efficace...

Et maintenant ?

En route vers le Botanique ! Puis les Fêtes de la Musique à Liège, la France, les Pays-Bas, le Canada. On est surtout en train de préparer la tournée d’automne avec le nouvel album...

Pour en savoir plus

L'article consacré par "Le Soir" à l'enregistrement à New-York, c'est ici.

My Space



12:39 Écrit par Mmarsupilami | Commentaires (0) | Lien permanent |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.